Cérémonie de décoration de dix (10) membres du Bureau du Vérificateur Général

Bamako 10 avril 2017- Ce lundi 10 avril 2017 s’est tenue la cérémonie solennelle de décoration de huit (08) membres du Bureau du Vérificateur Général auxquels Son Excellence Monsieur le Président de la République a bien voulu décerner des distinctions honorifiques. Ont pris part à ladite cérémonie le Vérificateur Général et l’ensemble de son personnel ainsi que le Grand Chance Lire la suite

Gouvernance au Mali : Une Administration Erigée en Mafia, Une dérive inquiétante pour le Mali

posté le 26-01-2017

Source : Le Républicain

L’administration malienne coûte cher au contribuable. Plus de la moitié du budget de l’Etat est consacré au payement des salaires et au fonctionnement de l’administration –bâtiments, parc automobile, télécommunication, déplacements, consommables, etc. Pour chaque franc investi (en infrastructures de base, routes, écoles, etc.), l’état dépense 1,37 franc supplémentaire rien que dans l’administration. De 2010 à 2017, le budget malien a plus que doublé – passant de 1101 milliards FCFA à 2270 milliards FCFA, soit 106% d’augmentation– sans grand impact sur les secteurs vitaux comme éducation et la santé, ou encore l’efficacité des services administratifs. L’impact aurait dû être positif, vu que la croissance démographique n’a été que de 23,1% sur la même période – la population passant à 18,6 millions d’habitants. L’administration malienne est très improductive, mais pire, même les fonds alloués aux investissements disparaissent ou sont utilisées à d’autres fins. Une véritable mafia s’est mise en place pour faciliter l’enrichissement de certains par la fraude et le vol.
Frauder pour s’enrichir:
L’état est pauvre, aime-t-on répéter, mais l’administration ne se prive pas. Les rapports du Bureau du Vérificateur Général (BVG) sont assez éloquents ;Lire la suite ...