Les partenaires techniques et financiers du Mali réitèrent leurs soutiens au Vérificateur Général

posté le 27-03-2014

Promotion de la bonne gouvernance : les partenaires techniques et financiers du Mali réitèrent leurs soutiens au Vérificateur Général



Dans le cadre de la relance socioéconomique du Mali post-crise, il ressort des différentes analyses, tant auprès de l’opinion nationale qu’internationale, que la lutte contre la mauvaise gestion et la délinquance économique et financière doit figurer au premier plan des priorités nationales.



Conscients de la nécessité de ce nouveau paradigme, les pouvoirs publics ont décrété cette année 2014, année de lutte contre la corruption. En effet, la réceptivité et le soutien affichés au Vérificateur Général par le Président de la République lors de la remise de son dernier rapport annuel illustrent, à bien des égards, le rôle incontournable et la confiance que les nouvelles autorités politiques placent au Bureau du Vérificateur Général.



Ainsi, une vaste politique de relations publiques à des fins de coopération a été lancée par le Vérificateur Général auprès des partenaires techniques et financiers du Mali qui, plus que jamais, restent convaincus de la crédibilité des travaux du BVG car susceptibles, selon eux, d’apporter un changement significatif dans la promotion au Mali d’une véritable culture de d’imputabilité et de transparence



Focus sur un trimestre de coopération internationale du Vérificateur Général



 



L’Union Européenne sollicite le concours du Vérificateur Général dans le cadre du plan de relance économique du Mali (PRED)



En février dernier, les autorités de Bruxelles en collaboration avec le Gouvernement malien, ont invité le Vérificateur Général à participer à la Deuxième réunion internationale de la conférence des donateurs pour le développement du Mali. Cette conférence a servi de cadre au Vérificateur Général pour présenter l’institution qu’il dirige et proposer aux donateurs quelques recommandations visant à assurer une gestion saine et transparente des fonds promis au Mali par ces derniers dans le cadre de son renouveau.



Selon Bruxelles, cette confiance accordée au Vérificateur Général résulte de la crédibilité dont il jouit sur la scène internationale et nationale au regard de la qualité de ses travaux et de l’objectivité qui les entourent.



 



Deuxième réunion internationale de suivi de la conférence des donateurs pour le développement du Mali : Photo de groupe du VG avec la délégation malienne conduite par Monsieur le Premier Ministre-Bruxelles 5 février 2014



Pour illustration, l’Union Européenne vient de solliciter le Bureau du Vérificateur Général en vue de réaliser un certain nombre de missions conjointes relatives à la vérification de la passation et de l’exécution de cinq marchés publics, avec pour objet la détermination des principaux goulots d’étranglements et des irrégularités financières qui obstruent leurs réalisations efficaces et efficientes



Le Royaume des Pays Bas affirme son soutien au Vérificateur Général :



Ce 21 mars 2014, l’Ambassadeur des Pays Bas a été reçu par le Vérificateur Général. Cette rencontre de haut niveau a permis à l’Ambassadeur des pays Bas de féliciter le Vérificateur Général pour la qualité de son dernier rapport annuel. Les discussions ont tourné sur la recherche de moyens efficaces visant à accroitre l’impact des rapports du Vérificateur Général. Sur ce point, il a été question du rôle de l’Autorité judiciaire et du Parlement dans la suite donnée aux travaux du Vérificateur Général. Le Vérificateur Général a souligné l’excellente relation que son Bureau entretient avec l’Autorité Judiciaire à travers notamment l’interaction existante avec les Pôles Economiques et Financiers et la Direction du Contentieux de l’Etat. Quant à la représentation nationale, il a rappelé les différents échanges et travaux effectués auprès des députés maliens dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations administratives qui résultent des travaux de vérification. Selon le Vérificateur Général, la collaboration avec l’Assemble Nationale doit être renforcée. A cette fin, il envisage une rencontre prochainement afin de présenter son Bureau et solliciter le concours de la nouvelle législature dans cet effort commun de lutte contre la corruption et la mauvaise gestion de nos finances publiques.





Visite d’échanges au BVG –Mali entre le Vérificateur Général et SEM l’Ambassadeur des Pays-Bas au Mali-Bamako 21 mars 2014



Le Vérificateur Général a sollicité l’appui des pays Bas dans le cadre d’un renforcement de collaboration entre son Institution et l’Autorité Judicaire ainsi que l’Assemblée Nationale.



Pour rappel, les Pays Bas sont engagés auprès du Gouvernement malien dans le cadre du renforcement de la transparence et l’amélioration du système judiciaire.



 



Reprise de la coopération internationale entre le Canada et le Mali : le Gouvernement Canadien confirme son appui au Vérificateur Général



Le Canada vient de reprendre sa coopération avec le Mali mettant fin à deux années de suspension consécutive à la crise institutionnelle qui a frappé notre pays en mars 2012.



Aussitôt l’aide reprise, la Coopération canadienne a invité le Vérificateur Général a effectué une visite de travail du 21 au 28 mars 2014 afin de poursuivre les activités non réalisées dans le cadre du projet d’appui du Gouvernement canadien au BVG Mali. Ce projet d’appui, couvrant la période 2008-2012, vise à renforcer l’efficacité organisationnelle du BVG Mali et le renforcement des capacités de ses ressources humaines dans les domaines de la Vérification, de l’Informatique, des ressources humaines, de la gestion administrative et financière et de la communication. En 2011, une prolongation de ce projet d’appui a été accordée afin de couvrir la période additionnelle de 2012 à 2014 ; phase qui a coïncidé avec la crise malienne et donc l’arrêt du projet.



A cet égard, l’objectif de la visite de travail du Vérificateur Général du Mali au Canada est d’identifier les activités prioritaires à prendre en charge, immédiatement, par le projet d’appui afin de rattraper les retards accusés. D’autre part, elle servira de cadre pour échanger sur le moyen et long terme relativement aux activités pertinentes devant se réaliser dans les deux prochaines années afin de continuer à renforcer la crédibilité des travaux du Vérificateur Général au regard du nouveau contexte socio-politique et économique du Mali.





Séance de travail à L’Ecole de la Fonction Publique Canadienne. De droite à gauche : M. A. Gionet BVG-Canada, M. M. Fayssal Ministère Affaires Etrangères du Canada, I. Diawara BVG-Mali, A.O. Touré VG du Mali, Y. Gaudette Consultant et Mme L. Varagnolo EFPC-Ottawa 24 mars 2014



Des séances de travail ont eu lieu avec l’Ecole Canadienne de la Fonction Publique qui est l’agence d’accompagnement du projet d’appui jusqu’à la fin du mois d’avril 2014, le Bureau du Vérificateur Général du Canada, partenaire technique du BVG-Mali dans le cadre du projet, et le Ministère des Affaires Etrangères sous l’égide duquel se déroule l’ensemble du projet.





Photo de groupe au BVG-Canada. Dejeuner offert au VG du Mali par son Homologue canadien M. M.Ferguson-Ottawa 26 mars 2014 : De gauche à droite en avant : Ismaël Diawara,  Jocelyne Thérien, Julie Gelfand,  Renée Pichard,  Lucie Cardinal, Adriel Gionet, Jean-Charles Parisé.De g. à d. en arrière : Sylvain Ricard, Yvan Gaudette, Michael Ferguson VG du Canada et  Amadou Ousmane Touré VG du Mali



Au plan stratégique, le résultat attendu de cette visite de travail demeure le renforcement des capacités techniques du BVG-Mali afin de lui permettre de continuer à jouer son rôle de promoteur de bonne gouvernance et de catalyseur de bonnes pratiques de gestion dans l’utilisation des ressources publiques en République du Mali.



 



Bamako, le 27 Mars 2014



La Cellule Communication



Dernière mise à jour de cet article: 20-05-2019