La Fondation Open Society for West Africa présente ses activités au Vérificateur Général

posté le 19-01-2015

BAMAKO, le 15 Janvier 2015 – Le Vérificateur Général du Mali, Monsieur Amadou Ousmane TOURE, a reçu en audience une délégation de la Fondation Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), représentée par la Directrice régionale, Mme Nadia NATA, et la Coordinatrice du Programme gouvernance économique, Mme Salimata SOUMARE. L’audience avait pour but de présenter la Fondation aux différentes autorités  afin de recueillir les attentes et appréhender les activités prioritaires qu’OSIWA comprenne mieux les enjeux et les priorités nationales.



Créée en 2000 sur initiative de l’homme d’affaires américain George SOROS, OSIWA est une fondation de promotion de la gouvernance et  de plaidoyer ayant pour mission de contribuer à la création de sociétés et d’espaces ouverts en Afrique de l’Ouest. A cet effet, elle peut accorder aux organisations et services intervenant dans ces domaines des subventions.. Selon la Directrice Régionale, OSIWA a pour mission de contribuer à l’amélioration de la gouvernance économique et politique ainsi qu’à la promotion des Droits humains en Afrique de l’Ouest. La Fondation a des bureaux régionaux dans cinq (5) pays de l’Afrique de l’Ouest et intervient dans dix (10) pays dont le Mali. Malgré l’absence de bureau pays au Mali, l’antenne de Dakar œuvre au renforcement de la présence d’OSIWA dans notre pays. La Fondation OSIWA est membre du réseau mondial des Fondations Open Society.



En plus de la présentation de la Fondation OSIWA, les échanges avec le Vérificateur Général ont porté notamment sur :




  • les missions du Vérificateur Général et son rôle dans la lutte contre la corruption et la délinquance financières ;

  • l’éligibilité du Bureau du Vérificateur général aux subventions de la Fondation OSIWA  pour la formation du personnel et autres activités d’intérêt commun.



L’audience a également permis aux représentants d’OSIWA de plaider  en faveur d’un contrôle rigoureux de l’impact environnemental et économique de l’activité des industries extractives au Mali.



La Cellule Communication.



Dernière mise à jour de cet article: 22-11-2017