Transparency International

posté le 27-10-2014

Le Vérificateur Général du Mali au Président de Transparency International : « Aucune pression ne s’est exercée et le rapport sera le reflet de notre point de vue ! »



BAMAKO, le 22 Octobre 2014 – Le Vérificateur Général du Mali, Monsieur Amadou O usmane TOURE, a reçu en audience le Professeur Peter EIGEN, Président-Fondateur de l’organisation Transparency International, connue pour son engagement à lutter contre la corruption dans le monde. Cette visite de courtoisie s’inscrit dans le cadre de la préparation de la table ronde internationale sur la bonne gouvernance, la transparence et le développement au Mali. La délégation de Transparency International était composée du représentant en Afrique de l’Ouest de Transparency International, du Représentant résident de la Fondation Friedrich Hebert Stiftung et du Président de la Fondation Forum de Bamako.



Le Professeur Eigen a rappelé l’engagement de son organisation à l’amélioration de la gouvernance dans le monde, singulièrement en Afrique où Transparency International travaille depuis plus de 25 ans. Dans le cas du Mali, il a annoncé la création prochaine d’une Section locale. Selon le Professeur Eigen, c’est au Mali que le défi est le plus grand car la situation de crise que nous vivons est propice au développement de mauvaises pratiques dans la gestion des affaires publiques. C’est pourquoi, affirma-t-il s’adressant au Vérificateur Général, « l’indépendance de votre Bureau est unique en Afrique de l’Ouest et demeure la clé dans la promotion de la Bonne Gouvernance au Mali ». En venant à la rencontre des autorités de contrôle des finances publiques, Transparency International souhaite accompagner leurs efforts dans le redressement. Abordant le sujet des audits des achats de l’aéronef présidentiel et des équipements et matériels militaires, le Professeur Eigen a félicité le Vérificateur Général pour sa participation à la manifestation de la vérité. « Votre rapport est une opportunité pour le Mali de changer ! Rendre le rapport public améliorera certainement la gouvernance et renforcera les capacités de plaidoyer de la Société Civile et des médias », déclara-t-il. Pour sa part, le Vérificateur Général a indiqué accepter l’invitation de Transparency International à participer à la table ronde internationale du 23 Octobre sur la bonne gouvernance au Mali. « Nous voulons renforcer nos relations avec la Société Civile mais aussi avec l’Assemblée Nationale ». Il a remercié le Professeur Eigen pour sa confiance portée à son Institution. Le Vérificateur Général s’est dit « très honoré » de recevoir dans ses locaux l’ancien Président de la Banque Mondiale. Abordant la question des audits menés par ses équipes, il a expliqué le mécanisme par lequel a été lancée la mission de vérification. « Nous avons été saisis par le Gouvernement du Mali sur recommandation du FMI car notre institution est réputée pour son indépendance et son impartialité. A partir de là, aucune pression ne s’est exercée sur nous et vous verrez que le rapport sera le reflet de notre point de vue ! », Insista-t-il. Selon le Vérificateur Général, le principal point positif dans l’action du Gouvernement aura été de laisser le Bureau du Vérificateur auditer des secteurs autrefois inaccessibles. Il révéla qu’avant l’audit des marchés de l’avion présidentiel et ceux d’achat de matériel et d’équipement militaires, ses équipes de vérifications étaient déjà présentes au Ministère de la Défense et des Anciens Combattants. « Six mois avant ces audits, nous y étions déjà. Paradoxalement, la vérification de la gestion financière de l’Armée n’avait jamais été faite auparavant. Hors, sans contrôle, nos forces de Défense n’ont pas les moyens de pouvoir s’améliorer », affirma-t-il. Concernant le rapport d’audit, le Vérificateur Général a annoncé qu’il sera publié durant la dernière semaine du mois d’Octobre.



La Cellule Communication



Dernière mise à jour de cet article: 16-11-2018